Lille et Lyon dos à dos, Monaco rechute et Marseille patine - Univers Football Blog - Toute l'actualité du Football en un clic !

Post Top Ad

dimanche 2 décembre 2018

Lille et Lyon dos à dos, Monaco rechute et Marseille patine


Lille et Lyon se sont neutralisés au terme d’un match spectaculaire au stade Pierre-Mauroy (2-2) dans le choc de la 15e journée de Ligue 1. En début de match, Maignan sauve les siens à deux reprises face à Depay et Cornet. Muets depuis 2 rencontres en championnat, les Dogues mordent en contre. Remy, qui inscrit son 1er but en L1 depuis 2012, trompe Lopes d’une demi-volée parfaitement touchée (17e). Assommés, les Lyonnais cèdent une seconde fois avant la pause. Pepe glisse le cuir entre les jambes de Marçal pour mettre Lopes hors d’atteinte (28e) et porter son total à 9 buts cette saison. Au retour des vestiaires, Depay expédie un penalty dans le ciel du Nord (50e). Pas abattus, les hommes de Bruno Genesio reviennent dans la rencontre grâce à Traoré qui conclut un bon mouvement collectif (63e). En fin de rencontre, Depay fracasse la barre (81e) avant de voir Dembele arracher le point du nul (86e). Pepe a eu la balle de match mais Lopes a sorti le ballon de sa lucarne (89e). 

L’ASM pensait tenir son deuxième succès consécutif qui aurait permis de continuer une guérison que l’on n’attendait plus. Après l’avantage au score grâce à Tielemans (42’), Monaco a changé complètement de visage. Les hommes de Thierry Henry ont reculé avant de concéder l’égalisation de Laborde (81’), puis le deuxième but de Skuletic (87’). Un temps seizièmes au cours de la soirée, les joueurs de la Principauté restent 19es et voient revenir Guingamp à deux points après son match nul contre Nice (0-0). Sur les autres terrains, Nîmes a cartonné contre Amiens (3-0) et glisse dans la première partie de tableau. Enfin Caen s’est fait - un peu - de bien à Angers en ramenant un bon point grâce à l’égalisation de Claudio Beauvue, qui répond à l’ouverture du score de Pierrick Capelle.

L’Olympique de Marseille pouvait profiter du nul de Lyon pour monter sur le podium. L’affaire semblait presque dans le sac tant le Stade de Reims semble inférieur sur le papier. Mais cet OM là est capable du pire, surtout après un cinglant 4-0 reçu à Francfort jeudi. Non seulement les Olympiens n’ont pas gagné face aux Rémois (0-0) mais ils n’ont pas montré grand chose non plus. Le gardien stadiste, Mendy n’a été que très peu inquiété. L’OM rate le coche et Reims reste dans la première partie de tableau, juste derrière Strasbourg auteur d’une prestation remarquable à Rennes (1-4). Malgré l’ouverture du score rennaise signée Ismaila Sarr, les Alsaciens ne se sont pas démonté. Un doublé de Jonas Martin sur penalty, ajouté aux buts de Thomasson et de Pablo Martinez et voilà le Racing qui s’impose en inscrivant quatre buts à l’extérieur, une première depuis avril 1997 et un succès à Montpellier sur le même score.

Post Bottom Ad